Regagner la vision initiale du “monde réel”

La contemplation est comme une porte qui donne accès à notre Nature absolue et divine. Celle-ci permet le passage de la “vision subjective” et relative à la “vision objective” et absolue.

Afin de retrouver une réceptivité, tout d’abord, il convient d’arrêter nos activités ordinaires et d’ouvrir notre esprit. C’est le fait de rétablir la relation avec le “monde réel” et aussi de lui rester fidèle, qui nous permet de sortir de nos projections et de déjouer la captation du mental.

Nous sommes dotés du sens de la vue pour regarder et distinguer le monde qui nous environne. Il n’est pas indispensable de le penser, de le commenter, ni de l’intellectualiser. Nous avons simplement à le Voir et à l’expérimenter “tel qu’il est”.

Le passage de la vision subjective à la vision objectif est une bascule aussi directe que de fermer les yeux ou de les ouvrir. Refermer notre esprit et le rouvrir repose sur une simple décision. C’est de garder l’esprit ouvert et en adhésion au réel qui dépend de notre souhait sincère de libération. Combien sommes-nous prêts à lâcher le monde illusoire ? Combien voulons-nous entendre l’appel de la vérité ?

Retrouver la vision non élaborée du “tel que c’est” libère l’Esprit et nous redonne la vision pure. En nous, cette vision directe ne parviendra pas s’imposer, tant qu’elle restera secondaire et optionnelle. Sans lui accorder sa place, le concret de la vérité ne pourra pas primer. Il ne pourra pas nous apporter toute sa pertinence et son éclairage.

Illusionnés, ce n’est pas d’une vérité de savoir et de théories dont nous avons besoin. C’est d’une vérité manifestée et tangible que l’on peut toucher et partager.

Total
12
Shares
Laisser un commentaire
Previous Article

Tel que c’Est !

Related Posts